actu Enquête exclusive

 Enquête exclusive : un très beau score pour la vie des gens du voyage
 Enquête exclusive : un très beau score pour la vie des gens du voyage

À la suite de Capital, Bernard de la Villardière proposait un nouveau numéro d’Enquête exclusive sur M6. Dès 23 heures, le journaliste pénétrait dans la vie quotidienne des gens du voyage. Le reportage a réuni un large public, concurrençant une fois encore les investigations des Experts de TF1.

« L’étonnante vie des gens du voyage » a intéressé 2 millions de téléspectateurs en seconde partie de soirée. Il s’agit de la meilleure audience depuis août 2012 pour le magazine. De Marseille à Montpellier, la communauté gitane a attiré l’attention de 18.3% du public présent devant la télévision, avec 21.5% auprès des ménagères.

À noter que dans une semaine, Bernard de Villardière prendra l’avion pour l’Océanie. Il proposera le sujet suivant à ses inconditionnels : « Australie : le nouveau far-west des jeunes ».

Enquête exclusive : Val d’Isère, un hiver de folie

© Sipa

Sur M6, ce dimanche, à 23 h

Saison oblige, « Enquête exclusive » nous emmène sur les pistes immaculées de Val-d’Isère. Musique d’ambiance, suspense entretenu : l’enquête nous promet du sensationnel. Depuis quelques années, la station savoyarde tente de se hisser à la hauteur des prestigieuses Courchevel, Gstaad, Saint-Moritz (en Suisse), ou Lech (en Autriche), pour faire, encore et toujours, plus d’argent. Boutiques de luxe et palaces sont censés séduire riches Européens – Scandinaves et Britanniques – mais aussi, désormais, Qataris, Emiriens, Saoudiens, Bahreïniens, Koweïtiens, Jordaniens… Que désire cette nouvelle clientèle arabe ? « Skier, aller au spa, faire du shopping. » La station ne lésine pas sur les moyens. Et ça marche : cette saison, plus de 250 000 vacanciers du monde entier sillonneront ses pistes.

Avec sa discothèque en plein air perchée à 2 400 mètres d’altitude, Val-d’Isère est ainsi devenue le « rendez-vous des fêtards et de la jeunesse dorée européenne ». Chaque après-midi, dans un froid polaire, des centaines de danseurs, torse nu pour certains, se déchaînent et s’arrosent de champagne. A la fermeture des pistes, la descente à ski jusqu’au village se fait sous l’ oeil vigilant des gendarmes et des pisteurs. Les premiers contrôlent la consommation d’alcool et l’usage de stupéfiants, les seconds font la voiture-balai et veillent à ce que chacun rejoigne son chalet – certains ne tiennent pas sur leurs skis, d’autres s’attardent en bord de piste…

Cette plongée dans les « coulisses d’une station mythique » nous fait surtout découvrir le travail de ces pisteurs et gendarmes chargés de secourir les vacanciers : les accidents de ski sont nombreux – parfois graves -, tout comme les rixes et les conflits qui éclatent entre jeunes gens éméchés. Bref, rien de très sensationnel. D’autant qu’ici comme ailleurs, les « petites mains », en l’occurrence les saisonniers, sont souvent sous-payées et surexploitées. Un fait notable, tout de même : en Savoie, 20 % des employeurs seraient en infraction avec le droit du travail.

//

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s